Prunus mahaleb

CERISIER DE SAINTE LUCIE - BOIS DE SAINTE LUCIE - CERISIER ODORANT

Prunus : prunier en latin
mahaleb : nom arabe de l’arbre
Sainte Lucie : du nom d'un monastère de la Meuse où il abonde et où son bois était utilisé pour fabriquer de petits objets, comme les pipes. odorant : son bois dégage une odeur agréable.

Prunus mahaleb mériterait de sortir de son rôle de porte-greffe des fruitiers destinés aux sols pauvres. Il s'intègre bien dans les haies champêtres et est aussi intéressant en isolé.

Floraison
Floraison © Jac Boutaud

Port : petit arbre au port ovoïde large, puis arrondi étalé, aux branches très ramifiées, généralement sur un tronc court. La cépée est la forme la plus adaptée pour cet arbre, mais il est aussi possible de le conduire en tige remontée.

Rameaux : fins, rigides et grisâtres.

Ecorce : grise lisse et brillante, puis plus sombre et crevassée.
Feuillage : feuilles en forme de coeur, finement dentées, un peu coriace de 4 à 6 cm de long. Vert franc brillant devenant jaune en automne. Ombrage moyennement dense.

Floraison : en avril présence de nombreuses petites fleurs (1,5 cm) blanches groupées en bouquets. Elles sont parfumées et mellifères.

Fructification : en été présence de petites cerises, rouges puis noires brillantes. Elles ont une saveur très acerbe, la graine est toxique et elles sont attractives pour les oiseaux.

Climat : bien résistant au froid et amateur de chaleur. Il supporte les grandes sécheresses. Il a besoin du plein soleil et il supporte la mi-ombre mais beaucoup moins la pleine ombre.

Usages et comportement : rustique, sa croissance est lente et il a une durée de vie comprise entre 50 et 80 ans. Il peut être planté en isolé, en haie champêtre. Il convient très bien pour la végétalisation de talus secs et pauvres et calcaire. Il est beaucoup utilisé comme porte-greffe pour les cerisiers de formes basses destinés aux sols secs et calcaires. Il tolère les embruns marins. Il est apprécié par la faune avicole.

Sol : il supporte les sols superficiels, compacts, légers, basiques et secs, par contre les sols acides et gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente ne lui conviennent pas. A l’état sauvage, il se rencontre sur les sols basiques et secs.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Sphérique
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES
IDF : 1 à 8
USDA : 5
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , France , Embruns marins , Oiseaux , Mellifère , Parfumé
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : il est indigène de l'Europe à l'Asie.

Conseils pour la plantation : il est facile à trouver sous forme de jeunes plants.

Taille de formation : la formation en tige est difficile mais possible à condition d'intervenir souvent pour privilégier la flèche principale et maîtriser les branches latérales en attendant de les supprimer.

Conseils d'entretien : ne supporte pas les tailles sévères, comme tous les Prunus.

separateur
separateur

 

separateur
separateur