Prunus padus

CERISIER A GRAPPES (BOIS PUANT)

Prunus : prunier en latin
padus : du grec pados, cerise sauvage
Bois puant : en référence à l'odeur des rameaux et de l'écorce lorsqu’ils sont grattés,laquelle n'est cependant pas insupportable

Prunus padus est un arbre très résistant, dont la floraison en grappe est atypique et généreuse. Ses couleurs d’automne renforcent son intérêt.

CERISIER A GRAPPES (BOIS PUANT) - Cépée
CERISIER A GRAPPES (BOIS PUANT) - Cépée © Jac Boutaud

Port : Petit arbre à port ovoïde assez régulier puis arrondi. Branches extérieures retombantes. La cépée est une forme bien adaptée à cette essence. Il est aussi possible de la conduire en tige branchue ou en tige remontée, cependant des rejets se développent régulièrement au niveau du collet.

Rameaux : brun foncé. Ils exhalent une odeur forte d'amande amère lorsqu'ils sont blessés.

Ecorce : brun gris, lisse puis crevassée, malodorante comme les rameaux lorsqu'elle est grattée.

Feuillage : feuilles caduques, simples, ovales, finement dentées de 8 à 15 cm. Elles sont vert foncé mat et deviennent jaune et rouge en automne. Elles ont une odeur d’amande lorsqu’elle sont froissées. La foliaison précoce est parfois altérée par les gels tardifs du printemps. Ombrage moyennement dense.

Floraison : d’avril à juin, présence de nombreuses petites fleurs blanches en grappes inclinées ou retombantes de 8 à 15 cm de long. Elles sont parfumées (odeur d’amande) et mellifères.

Fructification : en juillet août, petites cerises noires et brillantes (7 à 9 mm). Elles ne sont pas comestibles pour l'homme (saveur astringente) mais attractives pour les oiseaux.

Climat : bonne résistance au froid. Il supporte le plein soleil, la mi-ombre et se contente relativement bien de l'ombre. Son écorce est sensible au soleil.

Usages et comportement : sa croissance est moyennement rapide et il a une durée de vie comprise entre 50 et 80 ans. Les arbres formés en tige peuvent être utilisés pour constituer des alignements. Il convient aussi en isolé, en étage haut de mas-sif et peut faire partie de la composition des haies champêtres. Il drageonne assez facilement. Il rejette bien de souche.
Il est très rustique et peu sujet aux maladies.

Sol : il supporte pratiquement tous les sols sauf les substrats trop secs. Son développement est optimum en sols neutres à légè-rement acides et frais. Il supporte les inondations temporaires.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Sphérique
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES
IDF : 1 à 6 et 8
USDA : 3
Luminosite : Soleil , Mi-ombre , Ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , France , Oiseaux , Mellifère , Parfumé
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : il est indigène de l'Europe à l'Asie.

Conseils pour la plantation : il est facile à trouver en pépinière.

Taille de formation : il est assez facile à former en tige, du fait de sa croissance vigoureuse avec un tronc droit et des branches étalées.

Conseils d’entretien : Les arbres en tige forment des rejets au collet qu'il faut éliminer régulièrement. Il ne supporte pas les tailles sévères.

Anecdote : Son bois a une qualité assez proche de celle du merisier.

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

- Prunus padus ‘Watereri’ est assez semblable, avec des fleurs en grappes bien plus longues (20 à 25 cm). Prunus padus 'Colorata' a des feuilles pourpres cuivrées au débourrement, vert rougeâtre ensuite, et des fleurs rose clair.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur