Prunus subhirtella 'Automnalis'

CERISIER A FLORAISON HIVERNALE

Prunus : prunier en latin
subhirtella : du latin hirtus, hérissé, en référence à la pilosité clairsemée de la face inférieure des feuilles.
'Autumnalis' : du fait de sa floraison débutant dès la fin de l'automne

Prunus subhirtella 'Autumnalis' est un cerisier à fleurs exceptionnel pour son aptitude à fleurir pendant toutes les périodes douces de l'hiver. Sa floraison de printemps reste néan-moins très belle, avec ses petites fleurs blanches semi-doubles.

CERISIER A FLORAISON HIVERNALE
CERISIER A FLORAISON HIVERNALE © Augustin Bonnardot

Port : Petit arbre au port large et aéré, aux branches étalées et souples. Il est possible de le conduire en tige branchue. Pour la conduite en tige remontée, il est nettement plus intéressant quand il est greffé de pied. Son port souple et aéré permet de faire de belles cépées. Il est greffé au collet ou en tête.

Rameaux : fins, brun rouge.

Ecorce : gris brun, lisse avec de grosses lenticelles horizontales.

Feuillage : feuilles caduques, simples, finement dentées, de 6 à 12 cm de long. Elles sont vert brillant dessus, plus clair des-sous. Elles sont de couleur bronze au débourrement, puis jaune et orange à brun rouge violet en automne. La densité de son ombrage est moyenne.

Floraison : elle a la particularité d'être abondante au printemps et disséminée pendant les périodes douces de l'hiver (depuis le mois de novembre à fin avril). C'est quasiment le seul arbre à fleurir de façon disséminée pendant l'hiver, puis à réussir à fleurir de façon conséquente au printemps, en même temps que les autres cerisiers. Les fleurs sont simples à semi-doubles, en petits bouquets, roses en bouton puis blanc légèrement rosé, de 2 cm de diamètre. Elles sont mellifères.

Fructification : en été, petites cerises noires peu nombreuses. Elles sont attractives pour les oiseaux.

Climat : bonne résistance au froid. Il supporte le plein soleil à condition que la situation ne soit pas brûlante pour son écorce sensible. Il supporte aussi la mi-ombre. La floraison peut être abîmée par le gel en hiver et au printemps, ou par les pluies fréquentes et abondantes.

Usages et comportement : sa croissance et sa longévité sont moyennes. Les tiges peuvent être plantées en alignement. Il convient aussi en isolé ou en étage haut de massif. Il est sensible à la moniliose (Monilia laxa), les printemps doux et humides. Il attire les pucerons. Eventuellement, les drageons du merisier porte-greffe peuvent être gênants.

Sol : il supporte les sols superficiels, légers, légèrement acides ou basiques et secs. Par contre, il n'apprécie pas les substrats compacts et gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente. Les sols les plus favorables sont ceux appréciés par le merisier : sol basique à légèrement acide, frais (il en est de même pour tous les cerisiers greffés Prunus avium).

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Étalé
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES
IDF : 1 à 6
USDA : 6a
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , Oiseaux , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : horticole.

Conseils pour la plantation : il est facile à trouver en pépinière.

Taille de formation : la formation en tige est assez facile, les branches latérales étant assez étalées. Privilégier la flèche principale et maîtriser les branches latérales en attendant de les supprimer.

Conseils d'entretien : éliminer au fur et à mesure les éventuels rejets au collet ou drageons du porte-greffe. Il ne supporte pas les tailles sévères.

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Prunus subhirtella 'Automnalis Rosea', semblable mais à fleurs rose ou blanc rosé.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur