Prunus serrula

CERISIER DU TIBET


Prunus : prunier en latin
serrula : petite scie en latin (en référence aux dents fines et aigues du feuillage)

Prunus serrula est l'un des arbres à l'écorce la plus remarquable. Elle est mise en valeur par son port ramifié et ouvert.

Port : jeune, ce petit arbre a un port ovoïde élancé, bien ramifié, avec les branches principales dressées. Avec l'age, il s'élargit, avec de nombreuses branches ouvertes vers l'extérieur. La cépée est très intéressante car elle permet de mettre en valeur son écorce. Cependant il est possible de le conduire en tige remontée, l'architecture de l'arbre et l'écorce sont alors moins spectaculaires. La tige branchue est bien adaptée.
Il est généralement greffé au collet. Malheureusement, il n'est pas assez multiplié par semis.

Rameaux : fins, pourpre dessus, brun rouge dessous, pubescents.

Ecorce : extraordinaire et magnifique, rouge acajou, brillante, lisse et s'exfoliant en fins feuillets enroulés, marquée de bandes de lenticelles brun clair. Les arbres ayant une croissance rapide ont une plus belle écorce.

Feuillage : feuilles caduques, simples, lancéolées, finement dentées, de 6 à 10 cm de long. Elles ont une couleur cuivrée au printemps, puis vert foncé mat en été et jaune, orange et rouge en automne. L'ombrage est moyennement dense.

Floraison : en avril, en même temps que les feuilles, apparition des fleurs blanches simples assez discrètes, en petits bouquets pendants, de 2 cm de diamètre. Elles sont mellifères.

Fructification : en été, petites cerises ovales d’environ 1 cm de diamètre, rouges à maturité, très discrètes. Elles sont attractives pour les oiseaux.

Climat : bonne résistance au froid. Il supporte le plein soleil à condition que la situation ne soit pas brûlante pour son écorce sensible. Il supporte aussi la mi-ombre.

Usages et comportement : assez rustique, sa croissance et sa longévité sont moyennes. Il peut être planté en isolé, partout où son écorce est mise en valeur notamment à proximité des lieux les plus fréquentés. Lorsque le porte-greffe est un merisier, des drageons peuvent éventuellement se développer. Ses fleurs peuvent être utilisées pour composer des bouquets (réaliser les prélèvements avec parcimonie).

Sol : il supporte les sols superficiels, légers, acides ou basiques et secs. Par contre, il n'apprécie pas les substrats compacts et gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente. Les sols les plus favorables sont ceux appréciés par le merisier. Sol basique à légèrement acide frais (Il en est de même pour tous les cerisiers greffés sur Prunus avium).

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Ovoïde
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : ÉCORCE DÉCORATIVE
IDF : 1 à 6
USDA : 6a
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , Oiseaux , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : Ouest de la Chine. Introduit en Europe par Ernest Wilson en 1908.
Conseils pour la plantation : il est facile à trouver en pépinière.

Taille de formation : Son port assez ramifié accentué en partie basse ne facilite pas sa formation en tige. Pour obtenir une tige remontée, veiller à ne pas laisser de basses branches latérales prendre de la force, les enlever avant ou réduire leur croissance.

Conseils d'entretien : Eliminer au fur et à mesure les éventuels rejets au collet ou drageons du porte-greffe. La suppression des petites branches basses permet de mettre en valeur l’écorce magnifique du tronc et des branches charpentières. Il ne supporte pas les tailles sévères. Adulte, la taille doit se limiter au retrait du bois mort.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur