Laurus nobilis

LAURIER SAUCE - LAURIER d’APPOLON

Laurus : du latin laurea, laurier
nobilis : noble, en référence à son usage sacré antique.

Laurus nobilis n’est pas qu’une plante condimentaire. C’est un bel arbuste ou petit arbre persistant au feuillage vert foncé aromatique, à croissance assez rapide.

Port : arbre à port ovoïde élancé puis s’élargissant avec l’age. La cépée est sa forme naturelle la mieux adaptée, mais il est cependant possible de le conduire en tige branchue ou en tige remontée sur une petite hauteur à condition de sélectionner un seul tronc principal. Il peut aussi être conduit en taille architecturée ou en topiaire car il supporte bien les tontes régulières.

Rameaux : lisse, vert ou rouge selon l’exposition.

Ecorce : gris foncé à brun, se craquelant en plaques rectangulaires.

Feuillage : persistant. Les feuilles sont ovales ou lancéolées et mesurent de 5 à 10 cm de long. Elles sont coriaces, vert sombre brillant dessus et plus clair dessous. Elles dégagent une odeur aromatique lorsqu’elles sont froissées et sont utilisées en cuisine comme condiment (ne surtout pas les confondre avec les feuilles de laurier rose qui sont très toxiques). Elles sont aussi utilisées en pharmacopée. Ombrage dense.

Floraison : en avril, présence de nombreuses petites fleurs groupées en glomérules axillaires d’un cm de diamètre, jaune ver-dâtre. Essence dioïque (pieds mâles et pieds femelles).

Fructification : en octobre novembre, nombreux fruits globuleux (semblable aux olives), de 1 à 2 cm de diamètre, vert brillant puis noir. Les fruits sont attractifs pour les oiseaux.

Climat : résistance moyenne au froid et bonne à la chaleur. Il craint le givre. Il a la qualité de supporter aussi bien les expositions ensoleillées que l’ombre et la mi-ombre.

Usages et comportement : sa croissance est rapide et sa durée de vie d’environ un siècle. Il peut être planté isolé, en étage haut de massif, en haies libres et en sous étage de grands arbres. Il a été planté abondamment au début du XXème siècle dans les potagers et à proximité des cuisines. Il se développe très bien en bac. Il est sensible au Psylle du Laurier sauce (Trioza alacris), qui déforme les feuilles et secrète du miellat, induisant de la fumagine (champignon noir superficiel). Ses feuilles peuvent être utilisées dans des compositions florales (réaliser les prélèvements avec parcimonie).

Sol : il supporte les sols superficiels, compacts, légers, basiques et relativement secs. Par contre, il n’apprécie pas les sols trop acides et gorgés d’eau de façon temporaire ou permanente.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Ovoïde
Feuilles : Persistantes
IDF : 1 à 4 et 7
USDA : 6
Luminosite : Soleil , Mi-ombre , Ombre
Utilisation : Croissance rapide , Taille en formes , Tige remontée , Cépée , France , Oiseaux , Ombrage dense , Parfumé
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : présent dans le pourtour méditerranéen, il fut introduit par les romains. Il est souvent subspontané dans le sud de la France.

Conseils pour la plantation : en pépinière, il est courant en forme libre mais plus rare en tige. Il est recommandé de le planter en motte au printemps ou à l’automne comme pour tous les arbres à feuilles persistantes. Le planter à l’abri des courants d’airs froids.

Taille de formation : le mieux est de le laisser prendre son port naturel ramifié depuis la base. Sa formation en petite tige est facile car il se flèche bien ; il faut éliminer les branches basses et les rejets qui se forment sur la souche.

Conseils pour l’entretien : La taille d’entretien n’est pas nécessaire. On peut néanmoins éliminer les ramifications de la base et les rejets pour lui donner un aspect de cépée. En cas de gel important détruisant la partie aérienne, il est nécessaire de le recéper pour aider à l’apparition de nouveaux rejets.

Anecdote : rôle sacré important dans l’Antiquité. Ses feuilles étaient tressées en couronnes pour coiffer les vainqueurs, les généraux, empereurs et poètes romains. Baccalauréat = Baies de Laurier

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Umbellularia californicaest un arbre voisin de la même famille. Il est un peu moins rustique, il a des feuilles plus étroites à très forte odeur aromatique (plus ou moins supportable selon les personnes) et son port est plus ouvert. Il peut dépasser les 10 m de haut dans les climats favorables.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur