Caragana arborescens

ARBRE AUX POIS

Caragana : son nom en mongol.
arborescens : du latin arborescere, devenir arbre.
Ses fruits en gousses contiennent des pois.

Caragana arborescens est un grand arbuste très rustique au feuillage fin, fleurissant jaune en fin de printemps avant de se couvrir de petites gousses.

Caragana arborescens - ARBRE AUX POIS -  Jeune cépée
Caragana arborescens - ARBRE AUX POIS - Jeune cépée © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : jeune, cet arbuste a un port assez érigé, avec des branches raides. Il est souvent bien ramifié depuis la souche avec les branches principales dressées. En vieillissant il a un port plus large en haut qu'à la base.
La cépée est sa forme naturelle la mieux adaptée. La conduite en tige remontée est difficile avec cette essence buissonnante qui rejette de souche.

Rameaux : vert foncé, raides, portant des épines de chaque côté des bourgeons (stipules épineuses persistantes).

Ecorce : verte puis brun clair.

Feuillage : feuilles caduques, composées pennées à stipules piquantes, avec 8 à 14 folioles ovoïdes de 2 cm de long. Elles mesurent 8 à 15 cm de long. Les feuilles sont vertes et deviennent jaune en automne. L'ombrage est léger.

Floraison : en mai, présence de fleurs solitaires ou en petits groupes le long des rameaux de l'année précédente, papillona-cées, jaunes, de 2 cm de diamètre. Mellifère.

Fructification : en été, nombreux fruits en gousses cylindriques fines de 4 à 6 cm de long, vertes puis brunes, s'ouvrant à maturité. Les gousses ressemblent à celles des petits pois, en bien plus fines.

Climat : très bonne résistance aux grands froids et bonne résistance à la chaleur. Il supporte très bien les périodes de séche-resse estivale. Il apprécie le plein soleil, par contre l'ombre et la mi-ombre ne lui conviennent pas. Cette essence est très rus-tique du fait de ses origines continentales et semi-désertiques sibériennes. Il résiste très bien au vent.

Usages et comportement : sa rapidité de croissance est moyenne, mais sa longévité est faible. Il peut être utilisé pour réaliser des haies défensives et est utilisé pour les aménagements en terrains difficiles (très calcaire, sec.). Il peut être planté isolé, en étage haut de massif ou en haies libres pas trop denses pour qu'il ait de la lumière.

Sol : il accepte quasiment tous les types de sols (superficiels, compacts, légers, acides ou basiques, secs) mais il ne supporte pas les substrats gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente. Il réussit à bien pousser sur des terrains secs et pauvres, du fait de sa symbiose racinaire avec des bactéries capables de fixer l'azote de l'air (Rhizobium). Il résiste assez bien au sel de déneigement.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Évasé
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 8
USDA : 2
Luminosite : Soleil
Utilisation : Cépée , Sel de déneigement , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : Sibérie. Il fut introduit en France en 1752.

Conseils pour la plantation : en pépinière, il est courant en forme libre mais rare en tige.

Taille de formation : il est difficile à conduire en tige du fait de son port buissonnant et du faible grossissement des troncs.

Conseils d’entretien : Il est possible d'éliminer périodiquement quelques branches âgées au niveau de la souche, pour stimuler l'apparition de nouveaux rejets et régénérer la plante.

Collections de référence visible au :
Jardin Botanique de la Presle 51480 Nanteuil-la-Forêt

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur