Crataegus monogyna 'Stricta'

AUBEPINE FASTIGIEE - EPINE BLANCHE FASTIGIEE

Kratos : « force » en grec (en référence à la dureté du bois) monogynus : un seul ovaire en latin
strictus : serré, étroit en latin

Crataegus monogyna 'Stricta' est un arbuste à floraison abondante. C’est une alternative de petites dimensions au très grand peuplier d’Italie (Populus nigra 'Italica') qui n’a pas sa place dans les petits espaces.

Crataegus monogyna 'Stricta' - AUBEPINE FASTIGIEE - EPINE BLANCHE FASTIGIEE - Bouquets parfumés
Crataegus monogyna 'Stricta' - AUBEPINE FASTIGIEE - EPINE BLANCHE FASTIGIEE - Bouquets parfumés © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : arbuste étroitement érigé puis avec des branches qui s'écartent plus ou moins en vieillissant.
Il est possible de le conserver en tige branchue ou de le conduire en tige remontée. La forme en cépée est peu intéressante pour cette variété élancée, car cela élargit la plante et crée des risques de faiblesse mécanique au niveau de l'insertion des troncs. Cette variété est greffée au collet.

Rameaux : brun gris, couvert d'épines dispersées de 2 à 3 cm de long.

Ecorce : brun orangé, grossièrement écailleuse. Tronc souvent cannelé et de section irrégulière.

Feuillage : feuilles caduques, alternes, ovoïde, assez profondément divisées en 3 à 7 lobes, de 5 à 7 cm de long et accompa-gnées de 2 stipules. Elles sont vert rougeâtre au printemps, deviennent vert sombre brillant dessus et vert clair dessous en été, puis se colorent en jaune à l'automne. Ombrage moyennement dense.

Floraison : abondante, esthétique et parfumée. Au mois de mai, fleurs branches sont groupées en bouquets. Mellifère.

Fructification : abondante, esthétique et attrayante pour les oiseaux. Fruits ovoïdes de 1 cm de diamètre qui sont rouge foncé à maturité et ne contiennent qu’une seule graine. Ils sont comestibles mais sans intérêt gustatif particulier.

Climat : résistance au froid et à la chaleur. Elle supporte bien les grandes sécheresses estivales. Elle apprécie le soleil et la mi-ombre et résiste bien au vent.

Usages et comportement : sa croissance est moyennement rapide et elle est très longévive (plusieurs siècles). Très rustique, elle rejette très bien sur souche. Elle est sensible au feu bactérien (Erwinia amylovora), qui provoque des dépérissements partiels ou complets, maladie pour laquelle la lutte est obligatoire. (Arrêté du 12 août 1994 sur l'interdiction de plantation et de multiplication de certains végétaux sensibles au feu bactérien).

Sol : greffé sur Crataegus monogyna, elle supporte pratiquement tous les sols (superficiels, compacts, légers, acides, basiques, frais et même les sols gorgés d'eau de façon temporaire). Seuls les substrats trop secs et très humides en permanence ne lui conviennent pas. Elle est sensible au sel de déneigement comme la majorité des Rosacées.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Colonnaire
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 8
USDA : 4
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Oiseaux , Mellifère , Parfumé
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : Horticole.

Conseils pour la plantation : Cette variété n’est pas disponible dans toutes les pépinières.

Taille de formation : Il est assez facile de former une tige remontée, en maîtrisant si nécessaire la vigueur des basses branches puis en les enlevant petit à petit.

Conseils d’entretien : les rejets fréquents de porte greffe au niveau du collet doivent être éliminés. De même, des rejets apparaissent souvent sur le tronc, ils doivent être régulièrement éliminés sur les tiges remontées.
 

separateur

ESSENCES APPARENTÉES


L'espèce type, indigène et assez courante, ne peut pas être plantée à cause de la réglementation sur le feu bactérien.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur