Robinia pseudoacacia 'Umbraculifera'

ROBINIER FAUX ACACIA BOULE

Robinia ; du nom de Jean Robin, jardinier du Roi, qui sema à Paris les premières graines arrivées en Europe en 1601 Pseudoacacia : en référence aux acacias, car comme eux, il présente des feuilles composées et des fruits en gousses. Umbraculifera : du latin umbraculifer, en parasol
Robinia pseudoacacia 'Umbraculifera' peut être utilisé pour son port globuleux et son feuillage fin. Prendre soin de lui laisser assez d’espace.

Port: petit arbre au houppier globuleux large en haut d'un tronc droit. Nombreuses branches fines, très ramifiées propice à la nidification des oiseaux. La tige remontée est la seule forme proposée en pépinière. La cépée serait en principe possible pour avoir un petit arbre en forme de demi sphère posée au sol. Il est envisageable de le conduire en têtard en coupant périodiquement les branches au ras du tronc, afin d'obtenir une boule dense de rameaux fins. L'arbre est greffé en tête
Rameaux: fins, non épineux, brun rouge.
Ecorce: brune, lisse pendant plusieurs années et ensuite fissurée en larges et épaisses crêtes entrecroisées grisâtres.
Feuillage: feuilles caduques composées pennées (15 cm de long) avec 9 à 21 folioles ovoïdes de 2 à 4 cm. Elles sont membraneuses, vert foncé dessus et vert grisâtre dessous. Elles se colorent en jaune à l'automne. L'ombrage est moyen. Les feuilles sont plus petites que celles de l’espèce. Sa feuillaison est tardive et c’est un des derniers arbres à perdre ses feuilles à l’automne.
Floraison : pas de fleurs.
Fructification: pas de fruits.

Climat: bonne résistance au froid et à la chaleur. Il apprécie le plein soleil. Par contre, les implantations à la mi-ombre et l'ombre sont à éviter. Il est relativement fragile face aux vents violents, surtout s'il a mal été formé.

Usages et comportement: rustique, sa rapidité de croissance est moyenne et sa longévité est moyenne aussi. Il est formé en pépinière pour avoir un tronc d'une hauteur maximale de 2,5 m, il est ensuite impossible de remonter sa couronne, compte tenu de la largeur de son houppier, cette situation peut entraver le passage. Il peut être planté isolé, en alignement ou en étage haut de massif. Le système racinaire du porte-greffe (Robinia pseudoacacia) est superficiel et étendu. Il drageonne facilement, surtout après des tailles sévères ou des blessures de racines. Le système racinaire peut par conséquent altérer les revêtements de sol. Les drageons sont épineux.
Il a été beaucoup planté sous forme d'alignements urbains dans les années 1960 -70. Il était fortement taillé, ce qui le maintenait en boule compacte, mais provoquait souvent des pourritures des branches et du tronc. Il garde une image assez négative de ce passé.
Il vieillit assez mal quand il a subi des tailles sévères.
L’écorce contient une substance toxique qui produit des troubles digestifs passagers lorsqu’elle est mâchée.

Sol: greffé sur l’espèce type, il supporte pratiquement tous les types de sols (superficiels, compacts, légers, acides, basiques et secs) sauf les sols gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente. Il a cependant une préférence pour le calcaire.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Sphérique
IDF : 1 à 8
USDA : 5a
Luminosite : Soleil
Utilisation : Tige remontée , Oiseaux
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine: horticole. Obtenu en 1811 en Autriche.

Conseils pour la plantation: il est facile à trouver en pépinière.

Taille de formation : la formation en tige est assurée par greffage en tête par le pépiniériste. Il faut veiller à la bonne insertion des branches charpentières principales.

Conseils d’entretien: se contenter d'enlever les petites branches mortes qui se forment au sein du houppier dense, éviter toujours de sectionner des grosses branches.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur