Betula pendula 'Youngii'

BOULEAU PLEUREUR

Pendulus : pendant en latin (les rameaux).

Betula pendula 'Youngii' est un petit arbre pleureur intéressant pour son feuillage léger mais aussi pour son écorce blanche attrayante en hiver.

Betula pendula 'Youngii' - BOULEAU PLEUREUR - Jeune tige
Betula pendula 'Youngii' - BOULEAU PLEUREUR - Jeune tige © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : Arbre pleureur. Jeune, il a une forme de parapluie. Adulte, il est souvent régulier avec des branches horizontales portant des rameaux retombants en draperies. Parfois irrégulier, il est alors constitué de plusieurs dômes de hauteurs différentes. Généralement greffé en tête sur Betula pendula, il est constitué d'un tronc dégarni. Les rares individus greffés au collet ont un port beaucoup plus irrégulier et pittoresque.

Rameaux : fins rameaux souples qui peuvent retomber jusqu’au sol.

Ecorce : brun-rouge chez les jeunes arbres, l'écorce devient par la suite blanche et s'exfolie en fins lambeaux.

Feuillage : les feuilles simples et triangulaires, sont petites (4 à 6 cm) et procurent un ombrage moyen du fait de la densité des rameaux pleureurs. Vert tendre, lors de leur apparition précoce, elles foncent ensuite en été puis deviennent jaune-brun à l'automne.

Floraison : abondante mais d'un intérêt esthétique moyen. Les chatons mâles sont brun-violacé puis jaune à maturité. Les fleurs femelles forment des grappes de petits chatons ovoïdes verts. La floraison a lieu en avril avant les feuilles et elle est mellifère.

Fructification : petits « cônes » assez nombreux portant des graines ailées légères qui s'envolent et se disséminent petit à petit de mi-juillet à la fin de l'hiver.

Climat : Très bonne résistance au froid. Il demande le plein soleil et n'apprécie pas ma mi-ombre, et encore moins l'ombre, cependant il est sensible aux fortes chaleurs et à la sécheresse en particulier en situation de concurrence avec d'autres arbres. Ses rameaux souples lui permettent de bien résister au vent.

Usages et comportement : Très rustique. Arbre à isoler pour le mettre en valeur et pour lui permettre d'être en pleine lumière. Rapidité de croissance moyenne. Sa longévité est faible (50 à 70 ans). Il peut être sensible aux attaques de Zeuzères ou autres larves lignivores. Eviter de planter cette essence à proximité des piscines car les graines se déposent sur l'eau pendant toute la saison estivale.

Sol : il supporte quasiment tous les types de sols (superficiels, compacts, légers, acides, basiques, secs) sauf les sols gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente et ceux qui sont trop secs. Il se contente même des sols sableux pauvres. Il est sensible au sel de déneigement. D’avantage que les autres arbres, il ne supporte pas le compactage du sol. Il n’apprécie pas les vents marins.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Pleureur
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : ÉCORCE DÉCORATIVE
IDF : 1 à 6 et 8
USDA : 4
Luminosite : Soleil
Utilisation : Tige remontée , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : il s'agit d'une création horticole anglaise (vers 1870).

Conseils pour la plantation : cette essence n'est pas disponible dans toutes les pépinières. Il est préférable de le planter en motte.

Taille de formation : Il est nécessaire de vérifier la bonne insertion des branches au niveau de la greffe. Ensuite, aucune taille de formation n'est utile pour les arbres greffés en tête.

Conseils d’entretien : Il ne supporte pas les tailles de branches de gros diamètre qui altèrent irrémédiablement la solidité de l’arbre. Il est nécessaire de réaliser des tailles d'entretien régulières pour éliminer les branches mortes à l'intérieur du houppier.

Collections de référence visible au : Chemin de la Découverte

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Betula pendula 'Gracilis'. Il s'agit aussi d'un bouleau pleureur, généralement greffé en pied, pouvant atteindre 6 à 8 m de haut, aux feuilles petites et très découpées. L'écorce est très blanche. L'un des plus gracieux arbres pleureur, malheureusement difficile à trouver.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur