Cercis canadensis 'Forest Pansy'

GAINIER DU CANADA A FEUILLES POURPRES

Cercis : du grec kercis, ‘navette’ (les gousses amincies aux 2 extrémités ont la forme des navettes de tisserand).
canadensis : du Canada - ‘Forest Pansy’ : ‘Pensée des forêts’ en anglais.

Cercis canadensis 'Forest Pansy' allie la beauté du feuillage, qui passe du rouge violacé luisant au rouge verdâtre, et celle de la floraison rose disséminée sur les rameaux et les branches.

Cercis canadensis 'Forest Pansy' - GAINIER DU CANADA A FEUILLES POURPRES - Floraison sur les rameaux
Cercis canadensis 'Forest Pansy' - GAINIER DU CANADA A FEUILLES POURPRES - Floraison sur les rameaux © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : arbuste à port large et à branches étalées. Sa forme la plus naturelle est la cépée, mais il est aussi possible de le condui-re en tige branchue. Il est aussi envisageable de le conduire en tige remontée, mais sa formation est difficile car il a un port naturellement étalé ; ce n'est pas sa forme de prédilection. Il est greffé au niveau du collet.

Rameaux : sinueux et rougeâtres.

Ecorce : brun foncé, presque noire.

Feuillage : feuilles caduques de taille moyenne, de 10 à 12 cm de diamètre, simples, arrondies avec la base en coeur et une pointe marquée, brillantes et fines. Au printemps, le feuillage est rouge violacé lumineux et brillant, en été il devient rouge plus ou moins verdâtre selon son exposition puis en automne, c'est un mélange de vert, de rouge et d'orange. La densité de l'ombrage est moyenne.

Floraison : avant le débourrement apparaissent des fleurs rose foncé, papillonnacées, en petits groupes sur les rameaux ainsi que sur les branches et le tronc ce qui est tout à fait original. Les fleurs sont mellifères.

Fructification : gousses vertes devenant brun rouge visibles pendant l'automne et l'hiver.

Climat : très bonne résistance au froid pour l'espèce type originaire du Canada. Peut-être un peu moins bonne pour le cultivar... Bonne résistance à la chaleur ainsi qu'aux gels tardifs et précoces. Il préfère la mi-ombre, mais il supporte aussi la pleine lumière à condition que la situation ne soit pas brûlante où que le sol ne soit pas sec.
Le bois est assez cassant, les insertions de branches sont fragiles. A réserver donc aux emplacements protégés des vents forts.

Usages et comportement : sa croissance est moyenne et il a une durée de vie d'environ 100 ans.

Sol : peu exigeant, il supporte les sols compacts, légers, acides ou basiques ainsi que les sols gorgés d'eau de façon temporaire (hydromorphes).

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Étalé
Feuilles : Colorées en été , Décoratives en automne
IDF : 1 à 8
USDA : 5
Luminosite : Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Hydromorphe

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : horticole.

Conseils pour la plantation : Il n'est pas disponible dans toutes les pépinières. Sa reprise est assez délicate, c'est pourquoi il est conseillé de le planter en motte. La transplantation de sujets âgés est difficile.

Taille de formation : Quelle que soit la forme recherchée, il est important de sélectionner uniquement des ramifications ayant un angle bien ouvert. En effet, les insertions trop refermées sont fragiles, et des arrachements de branches sont à craindre.

Conseils d’entretien : il peut être intéressant de supprimer les petites ramifications qui cachent les branches charpentières et surtout les fleurs qui y apparaissent parfois.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur