Pinus parviflora

PIN BLANC DU JAPON

Pinus : du Celte, la tête
parviflora : du latin parviflorus, à petites fleurs

Pinus parviflora est un des rares pins de dimensions moyennes, il a un port large et irrégulier, un feuillage bleuté et des cônes très nombreux.

PIN BLANC DU JAPON - Cônes (5 à 8 cm) - Le pin peut atteindre 15 m de haut.
PIN BLANC DU JAPON - Cônes (5 à 8 cm) - Le pin peut atteindre 15 m de haut. © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : arbre au port conique lorsqu'il est jeune, puis large. Branches irrégulières étalées, tortueuses, parfois retombantes et redressées aux extrémités. La conduite en tige branchue est bien adaptée au port irrégulier et large de cette essence, sachant qu'à terme souvent les plus basses branches se dessèchent, mais il est aussi possible de remonter la couronne. La conduite en cépée est envisageable à condition de sélectionner plusieurs troncs lorsque l'arbre est encore jeune.
Rameaux : brun vert, finement pubescent.

Ecorce : gris vert ou violacé, longtemps lisse, puis se desquamant en lames enroulées.

Feuillage : persistant. Aiguilles groupées par cinq dans une gaine, fortement courbées ou frisées, de 4 à 7 cm de long, vert bleuâtre avec la face inférieure blanchâtre. En groupes, au sommet des rameaux, comme des brosses. Ombrage moyen.

Floraison : en juillet, fleurs mâles, en petits chatons jaunes dispersés à la base des pousses. Fleurs femelles terminales petites, pourpres, très nombreuses même chez les jeunes arbres.

Fructification : dès son jeune âge, très nombreux cônes allongés puis ovoïdes de 5 à 8 cm de long, à écailles peu nombreuses, bleu-vert puis bruns à maturité. Les cônes persistent longtemps sur l'arbre (6 à 7 ans)bien après que les graines soient tombées.

Climat : bonne résistance au froid. Il supporte la chaleur mais pas l’hygrométrie faible. Il apprécie le plein soleil, il faut éviter de le planter à l'ombre ou à la mi-ombre. Il supporte le vent.

Usages et comportement : sa vitesse de croissance est lente et il peut vivre plus de 300 ans. Il peut être planté isolé ou en bordure de bosquets. Il est utilisé au Japon comme arbre forestier et il peut être conduit en bonsaï. Il est un peu sensible aux chenilles processionnaires du pin et au pourridié dans les sols trop humides. Le pollen peut être légèrement allergisant ; la pollinisation est intense en mai. Il résiste bien aux embruns. Il est assez exigeant en humidité atmosphérique.

Sol : Il apprécie les sols acides et supporte les sols légèrement secs. Il faut éviter les sols basiques, compacts et gorgés d’eau de façon permanente.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Conique
Feuilles : Persistantes
Esthetiques : FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 6
USDA : 5a
Luminosite : Soleil
Utilisation : Tige remontée , Cépée , Embruns marins
Acidite : Acide
Eau : Sec

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : originaire du Japon, il fut introduit en 1861 en Europe par J. G. Veitch

Conseils pour la plantation : Il est recommandé de le planter en motte, au printemps ou en automne, comme tous les arbres à feuillage persistant. Il est rare en tige mais disponible dans certaines pépinières en forme libre.

Taille de formation : la formation en tige est relativement facile, les branches latérales étant assez étalées. Privilégier la flèche principale et maîtriser les branches latérales en attendant de les supprimer.

Collection de référence visible :
Domaine Botanique de la Croix Verte – Les Noues 79300 Beaulieu-sur-Bressuire

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Pinus parviflora 'Glauca' a un feuillage plus bleuté et un port plus tortueux.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur