Acer palmatum

ERABLE JAPONAIS - ERABLE PALME

La forme de la feuille est palmée (du latin Palmatus)

Acer palmatum est un des petits arbres les plus gracieux, grâce à son port souple et ses feuilles finement découpées.
Ses couleurs d’automne sont splendides.

Acer palmatum - Houppier (2)
Acer palmatum - Houppier (2) © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : Petit arbre naturellement ovoïde. Ses branches sont fines. Il est parfois plus large que haut.
Pour cette essence, le port en cépée est le plus naturel et le plus esthétique. Il est cependant possible de conduire cet arbre en tige branchue, par contre il est peu adapté au port en tige élaguée.

Rameaux : fins, de couleur rouge à brun-rouge sombre. Les bourgeons sont ovoïdes et pointus.

Ecorce : lisse, de couleur brun-rouge sur les jeunes puis gris brun.
Feuillage : Feuilles caduques palmées avec 5 à 7 lobes très découpés, rouge-orangé au débourrement, vertes en été puis rouges ou oranges en automne. Feuillage particulièrement esthétique.

Floraison : petites fleurs jaunes en grappes discrètes apparaissant après les feuilles.

Fructification : les samares sont nombreuses, très petites et de couleur rouge vif.

Climat : cet arbre est sensible aux gelées printanières tardives qui détruisent les jeunes pousses (débourrement précoce), particulièrement lorsqu’il est jeune. Il doit être planté dans des endroits abrités des vents du nord.
Il n’apprécie pas les longues périodes de sécheresse estivale. Il accepte le soleil à condition que la situation ne soit pas brûlante. Il pousse bien aussi à l'ombre si elle n’est pas trop épaisse, mais la coloration des feuilles sera moins intéressante à l'automne. Une situation intermédiaire de mi-ombre est idéale, elle évite les brûlures des feuilles les plus exposées. Résistance moyenne au vent.

Usages et comportement : Sa croissance est assez lente. Il est très sensible au Verticillium. Il peut être planté isolé. Ses feuilles peuvent être utilisées dans des compositions florales (réaliser les prélèvements avec parcimonie).

Sol : il apprécie les sols acides, humiques et bien drainés. Il craint les sols lourds, compactés et trop humides ainsi que ceux qui sont calcaires ou secs.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Ovoïde
Feuilles : Décoratives en automne
IDF : 1 à 6
USDA : 5 , 6
Luminosite : Mi-ombre
Utilisation : Cépée
Acidite : Acide

Dimension D4-7 H4-7
separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : Originaire du Japon où ils sont très appréciés, de la Chine et de la Corée, il a été introduit en Europe vers 1820.

Conseils pour la plantation : La disposition d'un paillage biodégradable ou d'un mulch au-dessus du plateau racinaire se développant en surface apporte la matière organique dont cet arbre est friand et maintient une légère fraîcheur dans le sol appréciée pendant les périodes de sécheresse.

Taille de formation : Inutile de le tailler, sauf en cas de fourches à angle aigu.

Collections de référence visible à :
- Arboretum du Poërop – 55 rue des Cieux 29690 Huelgoat
- Arboretum National des Barres 45290 Nogent-sur-Vernisson
- Jardin Botanique de Gondremer 88700 Autrey
- Collection Maillot – le Bois Frazy 01990 Relevant
- Arboretum de la Sedelle – Villejoint 23160 Crozant

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Cultivars : L’espère type est moins utilisée que ses très nombreux cultivars (plus de 300).
Ceux-ci varient énormément par la forme ou la couleur du feuillage, la couleur de l’écorce, le port, la vigueur, les dimensions… Ils sont souvent moins longévifs et moins tolérants au soleil.

En voici quelques exemples :

- Acer palmatum ‘Atropurpureum’ , feuillage rouge tout l’été et en autome, 4 à 6 mètres,

- Acer palmatum ‘Osakazuki’, grande feuille verte peu découpée, rouge carmin à l’automne, fleurs et fruits rouges, 5 à 6 mètres de haut,

-Acer palmatum ‘Seiryu’ Petites feuilles vertes laciniées, jaunes nuancées de rouge à l'automne, rameaux dressés, 4 m de haut.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur