Sorbus aucuparia 'Fastigiata'

SORBIER DES OISEAUX FASTIGIE

sorbus : du latin sorbere, boire
aucuparia : du latin aucupor, attrape-oiseaux (avis oiseau, capio = attraper)
il attire les oiseaux qui sont friands de ses baies. fastigiata : du latin fastigiatus, élevé en pointe


Sorbus aucuparia 'Fastigiata' est un petit arbre au port élancé, au feuillage léger, portant à l'automne de très nombreux fruits rouges décorati fs.

SORBIER DES OISEAUX FASTIGIE - Floraison en corymbe (10 à 15 cm)
SORBIER DES OISEAUX FASTIGIE - Floraison en corymbe (10 à 15 cm) © Jac Boutaud

Port : fastigié, élancé, dense et irrégulier. Branches fortes bien érigées. Le port en tige remontée est la forme la plus fréquente, mais il est aussi possible de conserver les branches basses. La cépée est à éviter à cause de l'insertion trop serrée des troncs sur la souche.

Rameaux : gros, brun rouge violacés, pubescents puis glabres. Ses bourgeons sont velus .

Ecorce : lisse, gris clair, avec de grosses lenticelles. En vieillissant, elle devient légèrement fissurée et brun noir.

Feuillage : feuilles caduques, composées pennées (15 à 30 cm de long), avec 9 à 15 folioles allongées (5 à 6 cm). Elles sont plus grandes que celles du Sorbus aucuparia type. Elles sont vert foncé brillant dessus et vert plus clair dessous. Belles couleurs jaunes en automne.

Floraison : en mai juin, nombreuses petites fleurs blanches (1 à 1,5 cm) groupées en corymbes terminaux de 10 à 15 cm de diamètre. Mellifère. Légèrement parfumées.

Fructification : en septembre nombreux fruits (sorbes) ovoïdes de 1 cm de diamètre (légèrement plus grosses que Sorbus aucuparia type) en bouquets parfois denses. Ils sont vert puis rouge à maturité. Les fruits persistent longtemps si les oiseaux ne les mangent pas.

Climat : bonne résistance au fr oid. Il apprécie le plein soleil , il tolère la mi-ombre, mais n'est pas adapté à l'ombre. Son écorce est sensible au soleil. Il exige une certaine humidité atmosphérique. Il redoute la sécheresse. Il est peu sensible au vent .

Usages et comportement : sa croissance est assez lente et il a une durée de vie de 150 ans maximum. Il peut être planté isolé, en groupe, en alignement et en étage haut de massif, cependant il n'apprécie pas les sites trop chauffants (surtout lorsqu'il est isolé), il recherche les ambiances "foresti ères". Il n'apprécie pas les milieux urbains trop secs où il se comporte mal.
Il est sensible au feu bactérien (Erwinia amylovora), très sensible au chancre européen (Nectria galligena) et à la zeuzère (Zeuzera
pyrina).

Sol : il accepte la plupart des sols (superficiel s, compacts , légers, acides, basiques, et gorgés d'eau de façon temporaire) sauf les sols secs et très humides toute l'année. Il a une préférence pour les sols frais. Il est sensible au compactage du sol et n'apprécie pas les revêtements de sols imp erméables.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Colonnaire
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 6 et 8
USDA : 4
Luminosite : Soleil
Utilisation : Tige remontée , Oiseaux , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : découvert en Irlande du Nord en 1833.

Conseils pour la plantation : il n'est pas disponible dans toutes les pépinières.

Taille de formation : il est assez facile à former car il est généralement naturellement bien fléché.

Conseils d'entretien : la taille d'entretien consiste à couper les rejets du porte greffe au fur et à mesure de leur apparition. Veiller aussi à ne pas laisser se former de fourches importantes, qui seraient fragiles, à cause de leur insertion aiguë.

Anecdote : la consommation des baies par l'homme peut provoquer des troubles digestifs, ils sont plutôt utilisés après distillation ou en pharmacie.

Collection de référence visible à :
- Chemin de la Découverte 79500 Melle

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur