Salix acutifolia 'Pendulifolia'

SAULE A FEUILLES PENDANTES

Salix : du celtique sal, proche et lis, eau (les saules poussent au bord de l'eau)
acutifolia : du latin acuti, aigu, pointu
pendulifolia : du latin pendulus, pendant, suspendu et foli, feuille
Salix acutifolia 'Pendulifolia' présente des jeunes rameaux grisâtres très décoratifs, un feuillage léger, une floraison en fin d'hiver spectaculaire.

Port: jeune, ce petit arbre a un port souple, ses branches sont élancées avec des extrémités retombantes. Avec l'age, il devient plus large avec des branches étalées à retombantes. Son houppier est peu dense. Il est possible de le conduire en tige branchue. La tige remontée est aussi envisageable, mais cette forme n'est pas la plus adaptée car le tronc a des difficultés à grossir et il forme souvent des rejets. La cépée est la forme la plus adaptée car elle met bien en valeur le port souple et évasé de cette essence. Il peut être conduit en têtard plus ou moins haut, en coupant périodiquement les branches au ras du tronc, afin d'obtenir un jaillissement de rameaux blanc grisâtre.
Rameaux: fins, brun rouge mais recouvert pendant un à deux ans d'une pruine argentée.
Ecorce: brun jaune, fissurée.
Feuillage: caduques, lancéolées, de 8 à 15 cm de long, retombant le long des rameaux. Elles sont vert brillant dessus et glauques dessous. Elles se colorent en jaune lumineux à l'automne. Ombrage faible.
Floraison : très tôt, en février mars, avant la sortie des feuilles, apparaissent de nombreuses fleurs uniquement mâles en cha-tons argentés puis jaunes à maturité, de 5 à 6 cm de long. Mellifère. Très décoratif.
Fructification: pas de fruits. Il s’agit d’un cultivar mâle (les saules sont dioïques, à savoir qu’il existe des individus mâles et des individus femelles).

Climat: bonne résistance au froid. Il peut cependant souffrir des gels tardifs de printemps. Il apprécie le plein soleil, par contre il faut éviter de l'exposer à la mi-ombre et à l'ombre. Bonne résistance au vent.

Usages et comportement: rustique, sa croissance est rapide lorsqu’il est jeune, par contre, il est peu longévif (50 ans environ). Il peut être planté en isolé ou en étage haut de massif.
Il se prête très bien à la conduite en marotte, comme traditionnellement les osiers, ce qui permet de mettre en valeur ses rameaux pruineux. Il est sensible à l'anthracnose du saule qui nécrose les jeunes rameaux lors des printemps humides. La taille sur marotte en fin d'hiver limite les risques. Il peut aussi souffrir de chancres au niveau des plaies de coupes, ainsi que des pucerons. Il s’adapte à l’atmosphère urbaine. Le pollen peut être allergisant ; la pollinisation est intense en avril.

Sol: il supporte un grand nombre de sols (compacts, légers, acides, basiques, frais et gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente). Par contre il n'apprécie pas les sols superficiels et secs.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Étalé
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , ÉCORCE DÉCORATIVE
IDF : 1 à 7
USDA : 5a
Luminosite : Soleil
Utilisation : Croissance rapide , Taille en formes , Tige remontée , Cépée , Mellifère
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Hydromorphe

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine: horticole, cultivar obtenu en 1939 à Berlin.

Conseils pour la plantation: Il n'est pas disponible dans toutes les pépinières en forme libre et encore plus rare en tige.

Taille de formation : il est difficile à former en tige à cause de la forte vigueur des rameaux latéraux et de sa tendance à rejeter à la base du tronc. Pour le former, il faut guider régulièrement une flèche et maîtriser les branches latérales, puis les enlever progressivement. Eviter de monter le tronc trop vite, sinon il sera trop fin et flexueux.

Conseils d’entretien: La taille d'entretien consiste à éliminer les petites branches mortes qui apparaissent au sein du houppier. Le bois mort devient abondant en vieillissant (après 20 ans). Les tailles sur marotte doivent se faire en fin d'hiver seulement, pour profiter de la beauté des rameaux et limiter les risques d'Anthracnose.

Collection de référence visible à :
- Jardin botanique de la Presle – 51480 Nanteuil-la-Forêt
- Chemin de la découverte 79500 Melle
- Domaine botanique de la Croix Verte – Les Noues 79300 Beaulieu-sur-Bressuire

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur