Malus domestica

POMMIER FRUITIER

Les pommiers fruitiers ont leur place dans tous les jardins, pour leur superbe floraison et leurs fruits aux saveurs souvent inégalées par les fruits du commerce.

Port : ovoïde dans son jeune age, il prend des formes variables selon les variétés en vieillissant : ovoïde, étalé, évasé, ... La tige remontée est la plus fréquente dans les vergers de plein vent. Elle est facile à obtenir par greffage en tête. Il est aussi possible de le conduire en cépée pour cueillir plus facilement les fruits. Le pommier se conduit facilement dans les formes les plus variées : palmette, gobelet, pyramide,... Il se comporte très bien avec les tailles courtes fruitières classiques. Il est greffé au collet ou en tête. Lorsqu'il est greffé en tête, une variété appelée intermédiaire est intercalée entre le porte greffe qui fournit les racines et la variété fruitière qui développe le houppier.

Rameaux : brun-rouges, légèrement duveteux. Seule l'espèce type sauvage porte des épines.

Ecorce : brun gris ou rougeâtre, écailleuse à terme.

Feuillage : feuilles caduques, simples, dentées, légèrement pubescentes, de 6 à 8 cm de long. Elles sont vert foncé dessus, plus clair dessous et jaunissent en automne.

Floraison : au mois de mai, nombreuses fleurs groupées en petits bouquets, rose-rouge en bouton, puis blanc ou rose pâle une fois épanouies, de 4 à 5 cm de diamètre. Mellifère.

Fructification : fruits de dimensions, formes et couleurs variables selon les variétés fruitières, qui sont très nombreuses. Ces pommes sont mangeables de l'été à l'entrée de l'hiver, parfois même à la fin du printemps, selon les variétés. Ces fruits sont attractifs pour les oiseaux, mais peuvent être gênants lorsqu'ils tombent au sol sur les revêtements imperméables urbains.

Climat : bonne résistance au froid. Il supporte le plein soleil (à condition qu'il ne soit pas brûlant pour l'écorce) et la mi-ombre, il n'est par contre pas adapté à l'ombre.

Usages et comportement : leur rapidité de croissance est moyenne et ils ont une durée de vie d'environ 100 à 150 ans. Ils peuvent être plantés en vergers alignés ou plus libres, mais aussi en mélange avec des arbres d'ornement, qu'ils égalent lors de la floraison et de la fructification. Certaines variétés ont des sensibilités particulières plus ou moins marquées. Le pommier est sensible au feu bactérien. Le pommier doucin est utilisé comme porte greffe.
Les pucerons lanigères difficiles à traiter, peuvent poser de gros problèmes en alignement.

Sol : il supporte quasiment tous les types de sols (superficiels, compacts, légers, acides et basiques) mais il n'apprécie pas les sols trop secs ou gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Sphérique , Colonnaire , Pleureur
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 8
USDA : 4
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Taille en formes , Tige remontée , Cépée , France , Oiseaux , Mellifère , Fruits comestibles
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : les variétés fruitières sont sélectionnées par l'homme depuis plus de 2000 ans à partir de pommiers indigènes. Il en existe des milliers, certaines sont restées très locales (canton !), d'autres sont cultivées dans le monde entier.
Les pommiers fruitiers sont issus soit du pommier doucin (Malus pumila ou communis), soit du pommier Paradis (Malus sylves-tris), qui est sauvage et dont les fruits sont très acerbes et les rameaux épineux.

Conseils pour la plantation : ils sont plus ou moins faciles à trouver en pépinière selon les variétés.

Taille de formation : Il est plus ou moins facile à former selon la variété. Les tiges de variétés fruitières sont généralement conduites en gobelet, pour permettre à la lumière de faire mûrir les fruits au centre du houppier. Veiller à la qualité des insertions des branches charpentières (pas d'angles fermés en elles).

Conseils pour l’entretien : éliminer au fur et à mesure les éventuels rejets au collet du porte-greffe. Eclaircir périodiquement les houppiers trop denses des arbres de plein vent (ou haute tige).

Pour le choix des variétés, se reporter aux ouvrages spécialisés et demander conseils aux associations locales de pomologie, qui connaissent très bien les variétés les plus adaptées à chaque région

Adresse utile : Association nationale des amateurs bénévoles pour la sauvegarde des variétés fruitières régionales en voie de disparition - Les croqueurs de pommes BP 80043 90001 Belfort Cedex Tel/Fax : 03 84 21 41 70 croqueurs@croqueurs-de-pommes.asso.fr www. croqueurs-de-pommes.asso.fr).

Collection de référence visible :
Conservatoire botanique national alpin – Domaine de Charance Gap (05) INRA – 42 rue G. Morel 49071 Beaucouzé Cedex

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur