Cornus sanguinea

CORNOUILLER SANGUIN

Cornus : son nom en latin. Du latin "cornu", corne (son bois est très dur)
sanguinea : du lantin "sanguineus", rouge sang (couleur des rameaux et du feuillage automnal.

Cornus sanguinea est un arbrisseau courant à l'état sauvage, mais intéressant pour sa frugalité, la couleur de ses rameaux en hiver et de son feuillage à l'automne.

Port : arbrisseau au port buissonnant, divergent, avec des tiges principales dressées, ramifiées en extrémité. La cépée est sa forme naturelle la mieux adaptée. Il est possible de le conduire en tige remontée, mais ceci est difficile du fait de son port buissonnant et drageonnant.

Rameaux : fins, vert rougeâtre, devenant rouge sang du côté exposé à la pleine lumière. Ils deviennent grisâtres en vieillissant.

Ecorce : lisse, brun rouge, se fissurant en fines écailles sur les parties âgées.

Feuillage : feuilles caduques, un peu gaufrées, ovales, de 5 à 10 cm de long. Elles sont vert foncé dessus, plus claires dessous et deviennent rouge sang à l'automne. Ombrage moyennement dense.

Floraison : en mai juin, nombreuses petites fleurs blanchâtres groupées en petites corymbes terminales de 4 à 5 cm de dia-mètre. Mellifère.

Fructification : en automne, présence de nombreux fruits globuleux de 5 mm de diamètre, noir bleuté à maturité. Les fruits ne sont pas comestibles pour l’homme mais sont attractifs pour les oiseaux.

Climat : bonne résistance au froid et à la chaleur. Jeune, il est plus sensible au gel et doit être protégé des vents très froids. Il supporte le plein soleil et la mi-ombre. Les expositions très ombragées sont à éviter.

Usages et comportement : sa rapidité de croissance est moyenne et sa longévité est faible (30 à 50 ans). Il s'agit d'une plante pionnière qui s'installe naturellement sur les terrains vierges. Il peut être planté isolé, en étage haut de massif, en haies libres ou en sous-étage de grands arbres. Il rejette aisément de souche, drageonne assez facilement et se marcotte aussi s'il le peut. C'est un arbrisseau courant dans les haies et les lisières. Il est facilement semé par les oiseaux. Ses feuilles peuvent être utilisées dans des compositions florales (réaliser les prélèvements avec parcimonie).

Sol : il a la capacité de s'adapter à tous les sols (superficiels, compacts, légers, acides ou basiques, secs, frais ou gorgés d'eau de façon temporaire).

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Moins de 6 m
Ports naturel adult : Évasé
Feuilles : Décoratives en automne
Esthetiques : ÉCORCE DÉCORATIVE
IDF : 1 à 8
USDA : 4
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , France , Oiseaux , Mellifère
Profondeur : Superficielle
Structure : Compact , Léger
Acidite : Acide , Basique
Eau : Sec , Hydromorphe

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : il est indigène en Europe.

Conseils pour la plantation : en pépinière, il est courant en forme libre mais très rare en tige.

Taille de formation : il est difficile à former en tige du fait de son port buissonnant; le mieux est de le laisser prendre son port naturel ramifié.

Conseils d’entretien : Il est possible d'éliminer les drageons et marcottes si on veut le contenir, ou les ramifications de la base pour lui donner un aspect de cépée arborescente.

Collections de référence visible à : - Jardin botanique de Strasbourg - 28 rue Goethe 67083 Strasbourg Cedex
- Arboretum du Chêne Vert 16150 Chabanais
- Arboretum des Grandes Bruyères 45450 Ingrannes

separateur

ESSENCES APPARENTÉES

Cornus sanguinea 'WINTER FLAME' ® 'Anny' et Cornus sanguinea 'Midwinter Fire' ont en hiver des rameaux nuancés de jaune, orange et rouge donnant un effet très lumineux. Ils drageonnent eux aussi.

Cornus alba et ses cultivars ont des rameaux plus vivement colorés en rouge. Par contre, ils deviennent moins grands, s'étalant plutôt en largeur ; ils n'ont donc pas un aspect de petits arbres en cépée.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur