Catalpa bignonioides 'Aurea'

CATALPA DORE

Catalpa : nom donné par les indiens de Caroline, le pays d'origine de l'une des espèces bignonioides : en référence aux fleurs de Bignonia
aureus : doré en Latin

Catalpa bignonioides 'Aurea' est un arbre au large feuillage doré au printemps, vert jaune en été, au port large et tortueux, produisant des grappes de fleurs blanches puis de grandes 'gousses' pendantes spectaculaires.

Catalpa bignonioides 'Aurea' - CATALPA DORE  - Ensemble sur la place
Catalpa bignonioides 'Aurea' - CATALPA DORE - Ensemble sur la place © CAUE77 & Arboretum de la Petite Loiterie

Port : ovoïde, s'étalant avec l'âge. Branches noueuses. Les branches les plus basses sont retombantes. Il est greffé au niveau du collet. Il est possible de le conduire en tige remontée ou en tige branchue pour laisser l'arbre s'étaler au sol. Il est aussi envisageable de le former en cépée. Il s'agit d'une variété de petite dimension du bien plus grand catalpa commun.

Rameaux : de couleur gris-brun, les rameaux sont droits et épais.

Ecorce : gris-brun, elle s'écaille en petites plaquettes.

Feuillage : grandes feuilles caduques, entières, en forme de coeur, parfois un peu lobée, de consistance assez molle, sur un long pétiole. . Elles ont une longueur de 15 à 30 cm. Elles sont jaune doré vif au printemps puis vert jaune ensuite, avant de jaunir à l'automne. Les feuilles apparaissent tardivement (au mois de mai) et tombent de façon précoce (en octobre). Ombrage dense.

Floraison : en juin juillet, présence de belles fleurs campanulées de 3 à 4 cm de diamètre, en grappes dressées de 25 cm de long. Elles sont blanches au coeur pourpre. La floraison st peu abondante les premières années.

Fructification : en automne, fruits originaux en fausses gousses fines et longues (1 cm de diamètre pour 30 à 40 cm de long), pendantes, brunes à maturité, persistant une partie de l'hiver.

Climat : bonne résistance au froid. Il accepte le plein soleil et la mi-ombre, par contre il ne supporte pas l'ombre. Il est assez sensible au vent, dont il doit être abrité, car son bois est cassant.

Usages et comportement : sa rapidité de croissance est moyenne et sa longévité est moyenne aussi. Il peut être planté isolé, en alignement ou en bosquets espacés. Il est sensible à l'armillaire dans les sols lourds et asphyxiants. Il est sensible aux champignons lignivores en cas de blessures importantes.

Sol : Greffé sur l’espèce type, il apprécie les sols légers, acides et basiques . Par contre, il se supporte pas les sols superficiels, compacts, secs et gorgés d'eau de façon temporaire ou permanente.

separateur

Caractéristiques vécus

Volume : Entre 6 à 10 m
Ports naturel adult : Ovoïde
Feuilles : Colorées en été
Esthetiques : FLEURS DÉCORATIVES , FRUITS DÉCORATIFS
IDF : 1 à 7
USDA : 6b
Luminosite : Soleil , Mi-ombre
Utilisation : Tige remontée , Cépée , Ombrage dense
Structure : Léger
Acidite : Acide , Basique

separateur

AUTRES INFORMATIONS

Origine : horticole créé avant 1877.

Conseils pour la plantation : il n'est pas disponible dans toutes les pépinières.

Taille de formation : sa formation est un peu délicate car l'arbre ne forme pas de flèche unique dans le prolongement du tronc. Il faut veiller à bien maîtriser les branches latérales et à dégager une flèche dominante. Un recépage au-dessus du point de greffe est possible, pour obtenir en un an un rejet vigoureux pouvant former un tronc.

Conseils d’entretien : Eviter de couper de grosses branches, afin de limiter les pénétrations de champignons lignivores.

Anécdote : moyen mnémotechnique pour se souvenir que les bourgeons sont groupés par 3 (à la différence du Paulownia), il y a 3A dans cAtAlpA.

separateur

GALERIE D’IMAGES

separateur

 

separateur
separateur